J

’ai découvert ce roman de Chris Bunch, lors d’une promotion de l’éditeur qui proposait certains de ses titres à 1 euro. Alors, était-ce, en définitive, une bonne idée ?

 

Quand l’occasion fait le dragon

Pour un projet que j’ai en tête, je réfléchissais, entre deux chroniques, aux dragons et à leur place dans un univers médiéval fantastique, quand Bragelonne a fait la dite promotion et que j’ai repéré ce titre. Ne connaissant pas du tout l’auteur, je me suis dit que ce serait une bonne occasion de faire d’une pierre deux coups (voir comment un autre auteur a traité cette thématique tout en découvrant un nouvel écrivain) à peu de frais.

Première bonne surprise, le style très agréable : il existe vraiment, tout en étant discret et sans prendre le pas sur narration.

Un bon point donc.

 

Dans les entrailles du monstre.

Le roman narre les aventures de Hal Kailas. De fait, on se trouve dans un récit qui est plus une chronique de son personnage principal qu’une intrigue construite autour d’un but clairement défini.

Personnellement, j’ai un peu de mal avec cette forme narrative. Alors, certes, je suis allé au bout du romansans avoir à me forcer. Mais, d’un autre côté, je n’étais pas, non plus, clairement animé par cette curiosité forte que suscitent certains romans et qui vous pousse à vous jeter dessus pour lire la suite, dès que vous avez cinq minutes.

Quant aux dragons, ils sont certes un élément important de l’histoire. Mais, ils restent en toile de fond et ne jouent pas un jeu égal avec le personnage principal.

Bref, sale temps pour les dragons.

 

En conclusion.

À quelques dizaines de pages de la fin, j’ai compris que le récit ne se bouclerait pas et appellerait une suite. En fait, il s’agit d’une trilogie. Pour ma défense, le bandeau de promotion de l’éditeur venant par dessus le titre, ça ne m’a pas immédiatement sauté aux yeux que cela était une série en 3 tomes...

Seulement voilà, même si j’ai trouvé la lecture plaisante, l’ensemble ne m’a pas suffisamment accroché pour que je me lance dans la suite.

Les aventures de Hal Kailas s’arrêteront là, pour moi. Et sans regret : à notre époque où l’offre est tellement vaste qu’il faudrait plus d’une vie pour avoir le temps de découvrir ce que l’on aime, impossible d’imaginer en perdre avec des œuvres qui ne franchissent pas le cap du : « ouais, c’était sympa... »

  

 


Master Dragon - T1 : Les ailes de l’orage, de Chris Bunch, chez Bragelonne

version numérique : 12,99 € / version papier : environ 5 € d’occasion

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir